L’étude de la centrale à béton en classe de terminale MELEC à Kahani

Présentation du scénario de la centrale à béton

Dans ce scénario est mis en avant l’automatisme, les différents convertisseurs électroniques et leur paramétrage à réaliser durant les séances pratiques sur la centrale à béton. De plus, après une introduction sur les réseaux et les protocoles tels que TCP/IP, une plus grande maîtrise du câblage et de la configuration d’un réseau informatique complète ces nouvelles compétences appelées à être de plus en plus utilisées dans le futur métier d’électricien ou tout simplement dans la vie quotidienne.

Chacun des travaux pratiques aborde une partie de la centrale à béton en développant les compétences listées ci dessus mais aussi de conforter ou d’approfondir celles déjà acquises sur les deux années précédentes.

Représentation succincte du scénario de la centrale à béton.

Depuis le début de la formation, les documents et ressources sont fournis au moins au format papier, sur cette série de séances c’est à l’élève de rechercher l’information sous toutes ses formes c’est à dire papier lorsque il est fourni, dans les ouvrages de technologie ou les documentations constructeurs ou plus certainement sur internet.

En tant que futur bachelier, l’élève doit acquérir des notions et des savoirs faire au delà d’un simple exécutant électricien c’est à dire un travail plus théorique que pratique.

Fonctionnement d’une centrale à béton.

Cours prérequis

– Le malaxeur : étude et transformation des schémas électriques.

– SLT : schémas de liaison à la terre.

– Le GRAFCET (Graphe fonctionnel des étapes et transitions) et les API (Automates programmables industriels) : cours et exercices.

– Les convertisseurs : conversion de signaux et modulation d’énergie.

– Les puissances en alternatifs : puissances apparente active et réactive, facteur de puissance.

– Étude de la centrale à béton : sujet à l’écrit de l’étude complète de la centrale.

Première série de travaux pratiques

– Câblage et mise en service du malaxeur permettant le mélange des différents éléments composant le béton.

– L’alimentation des bureaux de la centrale à béton : le régime TT.

– L’alimentation d’origine de la centrale à béton : le régime IT.

– La transformation de l’alimentation de la centrale à béton : le régime TN.

– L’accès : la borne escamotable.

– L’ouverture et fermeture des vannes d’alimentation des agrégats : l’énergie pneumatique.

– L’alimentation en eau du malaxeur : le château d’eau.

– L’alimentation : le transformateur triphasé.

Deuxième série de travaux pratiques

– Le réseau informatique : les bureaux administratifs et commerciaux de la centrale.

– Les perturbations électromagnétiques : étude et mise en œuvre des filtres.

– La fibre optique : étude et justification de son utilisation dans l’environnement perturbé de la centrale.

– Le convoyeur : tapis pour transporter les différents agrégats dans le malaxeur.

– Le skip : c’est une benne qui achemine les agrégats en hauteur jusqu’au malaxeur.

– Le TGBT communicant : l’armoire d’alimentation de toute la centrale. Il communique avec les différents systèmes de la centrale via un réseau local sous protocole TCP/IP.

– Puissance mise en jeux, redressement du facteur de puissance.

Voir aussi les systèmes didactiques en BAC PRO MELEC à Kahani